04 novembre 2012

La Nativité

  L’autre jour, j’ai joué au caméléon social. Le jeu consiste à s’asseoir seule à une table de café, à prétendre être intensément concentrée sur un livre, pour se fondre totalement dans le décor. Le but est de se faire complètement oublier  des gens assis aux tables les plus proches, afin d’écouter leurs conversations. Certains appelleraient probablement cela de l’espionnage industriel, je préfère parler d’enquête sociologique sur le terrain. C’est ainsi que j’ai assisté il y a quelques jours à une conversation d’une... [Lire la suite]

01 septembre 2012

Vacances anglo-normandes 2ème partie

Résumé des épisodes précédents : Nous avons marché. Et marché. Et encore marché. J’ai mentionné que nous avions marché ? Sous un soleil de plomb qui n’est pas sans me rappeler, à chaque battement de veine sur ma tempe, que je répète depuis deux mois « ah non vraiment, tu parles d’un été pluvieux pourri ! ».   Après 3 heures de marche et crevées comme un pneu dans une décharge municipale, l’une de nous deux crie « épicerie !!! » à peu près sur le même ton que Robinson Crusoé quand il a... [Lire la suite]
23 août 2012

Vacances anglo-normandes 1ère partie

Après la semaine de vacances dans le sud dans la Famille Siamois, votre serviteuse a concocté un circuit qui ferait pâlir Jet Tours de jalousie dans les îles anglo-normandes. Assistée de ma grande sœur, j’ai entassé tous les pulls que je possédais dans une valise, un kway et une torche électrique, et nous avons pris le bateau à St Malo pour commencer notre enquête par la découverte de Jersey. Premier jour : Visite du parc naturel pour la conservation de la vie sauvage. Chez nous, on appelle ça plus simplement un zoo ou bien la... [Lire la suite]
01 juin 2012

Défibrillateur

Un spam à la noix dans mes messages indésirables attire mon œil (je mobilise l’autre sur des choses plus intéressantes comme le programme télé de ce soir) : « Le défibrillateur de votre entreprise est-il en état de fonctionner ? » D’une part, je ne possède pas de défibrillateur, ce qui réduit considérablement les risques qu’il ne fonctionne pas. D’autre part, il n’y a qu’une seule personne dans mon entreprise, et c’est moi, alors remballez votre baratin, bonnes gens, parce qu’en supposant que je m’écroule raide sur... [Lire la suite]