05 février 2015

Tefal

Quand j'ai emmenagé, j'ai mis un point d'honneur à acheter des poêles et des casseroles Téfal. Je suis donc l'heureuse propriétaire de toute une batterie de cuisine absolument hermétique à toute forme d'attachement. J'ai simplement oublié un détail: je n'ai pas téfalisé mon blog. Résultat: je m'attache. Ca fait plusieurs fois que j'essaie de m'en séparer. Trop chronophage, trop virtuel, trop lessiveméningeant, trop pas assez, décidément, demain, je le quitte. Il revient à chaque fois. Je pense que c'est une sorte de blog-boomerang.... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 20:04 - Commentaires [19] - Permalien [#]

30 janvier 2015

En attendant Godot

Dialogue avec mon éditeur préféré. " Moi: - Pas de problème pour les photos pour ton livre. Lui: - T'es sûre? New York en technicolor, un tableau de Mondrian et une photographie artistique contemporaine, et même pas l'ombre d'un obstacle? Moi: - Aucun. Lui: - Et le mathématicien suédois? Pour sa tête? Il ne t'a pas posé problème, le mathématicien suédois, avec sa tête? Moi: - Aucun, je te dis. Il n'a fait aucune difficulté, surtout qu'il est mort. Lui: - C'est bizarre. Moi: - Tu trouves, toi aussi? En même temps, il est né en... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 19:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
07 janvier 2015

  Alors voilà. Je ne pensais pas sortir de mon hibernation avant un petit moment, mais trois malades encagoulés sur lesquels on a pratiqué une ablation intra-utérine de cerveau se sont chargés de venir me sonner les cloches jusque dans mon quartier de lune, au son des sirènes de pompiers qui passent en continu dans ma rue depuis ce matin, 11h30. Alors voilà. En réalité, je n'ai pas grand-chose à dire. Mais il me semblait important de ne pas laisser glisser cette journée dans l'oubli de tous les autres jours, les jours... [Lire la suite]
11 octobre 2014

Message à celui qui ne sait pas

  Un petit grain d'or dans ma voix, et mes yeux qui flamboient. Sans le savoir, mon cosmonaute, ce soir je m'étais préparée pour toi. Tu étais dans les reflets des verres et dans les rires, tu étais dans l'air. Je les ai regardés bouger comme la dernière fois,et moi la danseuse, j'étais la seule qui ne dansait pas. J'ai laissé glisser les regards des hommes sur moi, j'ai laissé couler l'attention, je ne voulais pas d'eux, je ne voulais personne, je voulais juste toi. Toi avant, toi il y a deux ans, pas toi indifférent. Je... [Lire la suite]
22 septembre 2014

Un petit bout de nuit à vous tous, mes lecteurs/rices assidu/es. C'est l'heure où le monde tourne un peu moins vite, et où le mot argent redevient une couleur, juste une couleur. Un petit bout de nuit au chat qui s'est allongé contre mon flanc et qui me marchera dessus à l'aube demain matin, je le sais. Et au cosmonaute aussi, pris et parti quelque part dans un tourbillon, à un des quatre coins du monde, probablement à celui qui est diamétralement opposé au mien.
Posté par Ceher à 22:58 - Commentaires [16] - Permalien [#]
20 septembre 2014

Magasin de magie

  L'expérience qui va suivre a été réalisée sans trucage.   Hier midi, comité de crise post-vacances avec Copinette, qui doit, m'annonce-t-elle avec le plus grand naturel, faire une course dans un magasin de magie. Toute autre que moi lui aurait répondu "Mais bien sûr! Et à ce moment-là, la marmotte, elle met le chocolat dans le papier violet....". Mais je ne suis pas toute autre, et puis la boutique de magie se trouvait pile à mi-chemin entre la boutique de l'extra-terrestre et l'agence de détective privé. Ce n'était... [Lire la suite]

05 septembre 2014

Poignardage dans le dos

Hier soir, je regardais les Tudors à la télé. D'une part parce qu'il n'est pas superflu, après un mois de vacances, de constater que la vie est encore plus dure avec les autres, et d'autre part parce qu'il fallait bien que j'étende mon linge. La transition, bien que pas flagrante, existe pourtant : j'aime bien regarder la télé quand j'étends mon linge. Ca m'aide à me concentrer. Devant ma télé, donc, je me suis surprise à penser qu'autant d'intrigants et d'empoisonneurs en tous genres concentrés sur une si petite surface frisaient... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 20:24 - Commentaires [11] - Permalien [#]
26 juillet 2014

Bonheur

  Je me suis assise au bord du ciel à côté de mon ange gardien, et on a regardé en bas. J'ai pointé le doigt vers les amoureux. Quand deux amoureux se regardent, des mondes passent entre eux. Une main s'oublie sur une épaule, repose légèrement sur un bras, des lèvres effleurent une joue, c'est, oh, pas grand-chose, mais le fil qui relie ces deux êtres-là est plus solide qu'une corde. J'ai soupiré, pourquoi, pourquoi pas. Alors mon ange gardien s'est rapproché de moi. Il a balancé ses jambes dans le vide, comme un enfant... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 23:52 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
07 juillet 2014

Le syndrome "petite pétasse"

Je m'apprête à écrire un article qui va me catapulter d'office dans le monde des vieux, des réacs, des rabat-joie, mais tant pis, je prends le risque, il faut que quelqu'un s'élève enfin contre ce phénomène moderne insupportable qu'est la petite pétasse. J'en parle parce que je ne sais pas si ce sont les grandes vacances qui veulent ça ou bien s'il y a eu un lâcher de petites pétasses sur mon périmètre, mais ma journée a été infestée de petites pétasses. On comprendra que j'aie besoin d'en parler pour évacuer la souffrance... [Lire la suite]
02 juillet 2014

Balcon

J'ai développé une vague obsession sur les plantes, sans doute un vestige d'une vie antérieure dans laquelle j'étais escargot. (J'ai d'ailleurs voué, étant petite, une véritable adoration auxdits escargots, à pouvoir passer des heures à les observer. Ce qui tombait plutôt bien, les heures, je veux dire, parce qu'avec les escargots, faut avoir du temps devant soi.) Une espèce de petit jeu psychologique s'est instauré entre moi et le reste du monde dès qu'on me parle de près ou de loin de végétal. Ca déclenche comme un réflexe... [Lire la suite]