01 mai 2015

Coquillopathie

En Ecosse, j'ai découvert que Copinette était malade. Ma copinette que je connais depuis 10 ans, ça m'a brisé le coeur. Elle est atteinte de coquillopathie. Je n'ai pas osé poser trop de questions du style mais tu le sais depuis quand, mais ça s'est manifesté comment, la première fois, et ça se soigne ou ça va en empirant. Je me suis contentée de l'accompagner tout au long du processus, et je crois que c'était déjà énorme. Pour toi lecteur qui ne serais pas familier du jargon médical, je tente une définition de la coquillopathie de... [Lire la suite]

27 avril 2015

Comptabiliwoman

Après l'éléphant et la tortue, les scientifiques viennent de découvrir la mémoire phénoménale d'une autre espèce animale: la comptable. La mienne se rappelait jour pour jour que je reprenais le boulot aujourd'hui, et n'a pas manqué de m'appeler pour me souhaiter un bon retour au travail, et est-ce que vous pourriez m'envoyer les reçus manquants de l'ARAPL deux mille trente douze afin que je puisse clore votre année fiscale 2014. Futée, je n'ai pas décroché. Je n'aime pas décrocher le téléphone un jour de reprise de boulot, c'est... [Lire la suite]
22 avril 2015

La IIè guerre des pucerons

On nous met de plus en plus en garde contre les drones, mais je ne comprends pas pourquoi personne ne mentionne un autre truc volant tout aussi invasif et autrement plus dangereux, j'ai nommé le puceron. Retour de vacances aussi bleu que le ciel parisien. J'ai le blues de l'Ecosse, j'ai le blues des moutons, j'ai le blues des heures de route sans croiser personne. Je pose mes valises, il est tard, je sors sur mon balcon pour jeter un coup d'oeil à mes plantes avant de me coucher. Elles me paraissent belles, Céher Seniorette n'a pas... [Lire la suite]
09 avril 2015

Départ en vacances

Le principe d'une valise, c'est qu'elle ferme à peu près à l'aller, mais pas au retour. La mienne défie les lois de la physique: elle ne ferme jamais. A l'ère de la Loi Macron, ma valise est une dissidente. Une voix suave, celle de ma raison, me souffle de la vider un peu, par exemple des choses superflues comme le maillot de bain. L'Ecosse, me susurre cette voix suave que j'ai envie d'envoyer valser sur le lustre de la salle à manger, c'est plutôt calme, question maillots de bain. Jamais de la vie, crie mon comité anti-suavité... [Lire la suite]
14 mars 2015

Gestion de patrimoine

Réveil difficile, mal au crâne,  vision brouillée et souvenirs nébuleux, pas de doute: j'ai la gueule de bois. Pour moi qui n'ai jamais pris de cuite (je n'aime pas l'alcool, alors forcément, ça limite) et qui m'en désole (il y a un côté perte de contrôle qui me fascine dans la cuite; le syndrome Charles Baudelaire, j'imagine), c'est un événement. Je m'assois dans mon lit, dans lequel je suis, au passage, rassurée de ne trouver que le chat. J'ai la coupe de cheveux de Desireless et les yeux de Droopy, et alors que j'évalue la... [Lire la suite]
13 mars 2015

Cosmanniversaire

Cosmonaute reparti en orbite, qui m'a laissée me débattre avec la loi d'attraction, depuis minuit ce matin je ne peux pas ignorer qu'en un jour tu prends un an, et que ce jour c'est aujourd'hui. Et comme un géomètre, j'ai besoin de mesurer l'absence, le vide, les creux, alors je compte ce temps sans toi pour voir combien ça fait. Tu n'as pas vu les fleurs sur mon balcon, tu n'as pas vu les couleurs dans ma maison. Tu n'as pas vu mon chat, tu n'as pas passé l'été avec moi, tu n'as pas lu les lignes que j'ai écrites sur toi et qui... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 14:36 - Commentaires [14] - Permalien [#]

09 mars 2015

Lecteur, si tu savais, lecteur, si tu voyais, comme la vie se découpe par-dessus les toits, depuis hier, depuis samedi, depuis toujours. L'ombre me paraît belle et ma gomme me sourit, et toute seule en écoutant la radio, je dessine la nuit. Le noir s'allonge sur ma feuille de papier, et à coups de crayon, je m'applique à le découper. Même le chat retient son souffle l'espace d'un instant, et je me sens portée par tous ces regards bienveillants. Treize, nous étions treize et je sais maintenant que le conte de fées est un conte de... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 23:02 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
01 mars 2015

Jogging

Dans un moment d'égarement, j'ai accepté d'aller courir le dimanche matin avec une amie. Après plusieurs semaines de faux départs (trop de pluie, trop de microbes, trop de chat, trop sommeil, trop lourde la piste, trop lourds les sangliers), nous avons décidé, dans un sursaut d'orgueil, que "c'était dimanche ou jamais". Vu les trombes d'eau qu'il tombait depuis une semaine, nous pensions sincèrement que ce serait jamais. Il y a eu une demi-journée de soleil en un mois, et c'était ce dimanche matin-là. La mort dans l'âme, nous nous... [Lire la suite]
24 février 2015

Les Tudors

« On se voit vendredi soir ? » Jamais de la vie, vendredi sur Chérie 25, c’est les Tudors. J’ai déjà mentionné mon attrait pour cette série britannique, mais je ne crois pas avoir insisté sur les interrogations perpétuelles qu’elle fait naître en moi à chaque fois que je la regarde – et comme elle est rediffusée en moyenne une fois par mois sur la TNT, ma tête est devenue un vrai bouillon de points d’interrogation en suspens dans le fluide cérébral. La facilité déconcertante avec laquelle les personnages des Tudors,... [Lire la suite]
07 février 2015

Jumeaux

Les gens dans nos vies ont certaines couleurs, déclenchent certaines facettes de notre personnalité. Il y a ceux avec lesquels ça passe tout de suite, ceux avec lesquels ça ne passera jamais. Et puis il y a ceux dont on n'a jamais eu à se poser la question du ça passe/ ça passe pas, parce qu'on les a connus avant d'être en âge de se poser des questions. J'ai, dans ma vie, cette pépite. Cette double-pépite. Nourrice, maternelle, primaire, lycée, sur toutes mes photos d'enfance, ils sont mon dénominateur commun. J'ai longtemps cru que... [Lire la suite]
Posté par Ceher à 20:13 - Commentaires [17] - Permalien [#]