28 mars 2020

Coronation Jour je-sais-plus-combien

Depuis le début, je suis persuadée que ce confinement va générer une prise de conscience massive de l'Humanité, changer son rapport au monde, à la Nature, rectifier sa consommation, son capitalisme, son absurdité. Je me réjouis en répétant à qui veut m'entendre (et ça fait pas beaucoup de monde, en confinement avec un enfant, un homme et un chat) que le Français va enfin comprendre que le sens de la vie de réside pas dans l'Achat.

Et puis Mademoiselle Bio m'envoie un message. 'Votre panier vous attend.'

Comment ça, mon panier m'attend? Je ne sais pas pour le coronamachin, mais Alzheimer, ça c'est sûr, parce que je n'ai aucun souvenir d'avoir commencé à paniéter des choses chez Mademoiselle Bio. Je me rends sur le site, pour vérifier. Mon panier est vide, je me rends compte que c'était un piège: une fois sur la page, je n'en déquille plus. Je veux dire, tous ces mots qui font rêver, pains dermatologiques, huile et beurre démaquillants, eau florale. Pensez donc, du 'savon solide', à l'heure où le cours de l'action St Marc ménage dépasse celui de Total ! Je suis cuite.

Dans un suprême effort de volonté, je m'apprête à cliquesortir du site quand mon oeil attrape l'onglet "Idée cadeau bébé enfant". La curiosité l'emporte. Bon pour Pâques, je pensais plus à des lapins en chocolat ou des cocottes en sucre, mais le baume à lèvre nacré vanille pourquoi pas. Je m'attarde sur le kit maquillage 8 couleurs mondes enchantés, l'Homme qui passe derrière mon écran à ce moment-là me jette un regard noir. C'est vrai, ce sont ses murs après tout, on va s'abstenir pour le moment niveau maquillage 8 couleurs et tant pis pour les mondes enchantés qui resteront vierges jusqu'à la prochaine videur de mon panier.

Mon oeil espiègle rebondit de nouveau, cette fois sur la catégorie 'éliminer les poux naturellement'. Ca me rappelle un panneau d'avertissement un matin à la crèche: "des poux circulent à la crèche. Pensez à vérifier la tête de votre enfant et à le traiter si nécessaire". C'était le 12 mars, deux jours avant la fermeture totale sans échéance de la crèche. Comme quoi, le confinement n'a pas que du mauvais. Et je ne parle même pas du changement des mentalités face à l'hyperconsumérisme, me dis-je en fermant la fenêtre Mademoiselle Bio sur un panier désespérément vide.

Posté par Ceher à 15:39 - Commentaires [ 2] - Permalien [ #]

Commentaires

  • C'est fou les économies qu'on fait en ce moment hein ? Et comme on réalise que pas grand chose n'est indispensable au fond...

    Posté par Pastelle, 05 avril 2020 à 09:07
  • Bah tiens...

    En tout cas, google mémorise toujours mes identifiants et ça, on a beau dire... C'est rassurant.
    Plein de bonheur pour toi ?

    Posté par Lireine, 28 mai 2020 à 22:47

Poster un commentaire