19 novembre 2015

Je n'ai pas pour habitude de transformer ce blog en tribune politque (et pourtant, j'en aurais, des choses à dire!) mais j'entends depuis samedi un discours qui me semble dangereux. Il consiste à dé-responsabiliser les terroristes. Ce n'est pas une première, c'est même une grande habitude française, déjà caricaturée par Astérix aux Jeux Olympiques: "Le terrain était trop lourd! Et les sangliers ont mangé des cochonneries!" pour expliquer la débrandade de morue gauloise, comme dirait ma grande soeur. On a cette maladie de shifter la responsabilité des épaules des uns pour la balancer sur celles des autres, en général de la collectivité.

Depuis samedi, même topo. C'est pas leur faute, à ces pauvres terroristes, les vrais responsables c'est l'école, c'est la société qui n'a pas su les intégrer, c'est les infrastructures de jeunesse, c'est les frappes en Syrie. Non. Non, non et non. Le seul, vrai responsable d'une telle barbarie, c'est le mec qui appuie sur la gâchette de son kalachnikov. Oui, il peut y avoir des facteurs aggravants, des causes qui jettent un (tout petit) peu de lumière sur un acte aussi irrationnel et inhumain, mais en aucun cas, ces facteurs ne sont RESPONSABLES des attaques terroristes. Il ne viendrait à l'idée de personne, dans le cas d'un crime domestique où un homme tue sa femme par jalousie parce qu'elle le trompe, de juger qu'elle est responsable du crime. Oui son attitude peut expliquer en partie le crime, mais le seul responsable, et tout le jury en conviendra avec moi, c'est quand même l'homme qui appuie sur la gâchette avec l'intention de tuer. Dans un état de droit, le responsable est l'homme qui a commis le crime, et c'est lui qui doit être jugé, pas les facteurs qui gravitent autour, même s'ils apportent un élément de réponse dans la compréhension de l'événement.

Le responsable, c'est pas l'imam qui a encanaillé le cerveau du délinquant, c'est pas la société qui n'a pas su je-ne-sais-qquoi, c'est pas les frappes militaires sur un pays à 6000 km de celui où les terroristes sont nés. Le responsable, c'est le mec qui peut appuyer de sang-froid sur le canon d'une arme et tuer 129 personnes sans ciller. Oui c'est bien un monstre, de la même façon que les Nazis étaient des monstres parce qu'aucun lien avec la définition de l'homme, qui se démarque des animaux par sa capacité à raisonner et à aimer sans condition de survie ou de besoins primaires, ne peut être établi avec les actes de vendredi dernier, ni avec les camps de concentration de la 2de Guerre Mondiale.

Dire que les terroristes ne sont pas entièrement responsables de ce qu'il s'est passé vendredi, c'est utiliser les mêmes arguments que les intégristes qui les embrigadent; ce n'est pas votre faute, c'est cette société décadente qui vous a conduits exactement là où vous en êtes aujourdhui, dans cette salle du Bataclan, à tirer sur tout ce qui bouge.

Et quel message croyez-vous que vous envoyez aux jeunes qui n'arrivent pas à trouver leur place ? "Vous pouvez rejoindre cette mouvance en toute impunité parce que même si vous commettez le pire massacre du siècle, vous êtes intouchables, c'est la société française qui n'a pas su vous intégrer, vous transmettre des valeurs, vous faire une place. Votre conscience humaine s'en tirera sans une tâche, puisque vous n'êtes pas responsable. Tuez, vous n'êtes pas responsable."

Un enfant de 13 ans qui tue son camarade de classe dans un bus avec un revolver, c'est sa responsabilité. Un adolescent de 18 ans qui tue 129 personnes dans une salle de théâtre, c'est sa responsabilité. On a toujours le choix.

 

Je ferme les commentaires sur ce message parce que je ne tiens pas à ce qu'il se transforme en torrent de haine comme ce que j'ai pu lire sur internet. Cette précaution ne vise évidemment aucun de mes co-bloggeurs, dont je sais bien qu'aucun ne ferait ça, même ceux qui ne sont pas d'accord avec ce billet, mais la porte du net est ouverte à tous les débordements et je n'ai pas envie que mon Quartier soit avalé par le courant. En revanche, mes lecteurs habituels, vous êtes les bienvenus pour me contacter par mail si vous souhaitez réagir.

Posté par Ceher à 11:04 - Commentaires [ 0] - Permalien [ #]

Commentaires

Poster un commentaire